Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV)

Protection des Plantes

Objectifs de la filière

L’objectif principal de cette filière est de former des Ingénieurs de haut niveau spécialistes en protection des plantes capables de s’insérer dans la vie active. Conjuguant protection et production avec préservation de l’environnement et souci de la sécurité alimentaire, la formation est en harmonie avec les besoins de l’agriculture tels qu’ils sont exprimés dans la nouvelle stratégie du ‘Plan Maroc Vert’.

Le cursus de la formation intégrant les développements scientifiques récents et actualisés a comme objectifs spécifiques de :

  • Permettre à l’ingénieur en Protection des Plantes d’acquérir les méthodes et les approches, développer les capacités d’analyse, de synthèse et de diagnostic des problèmes agronomiques surtout ceux liés à la protection des cultures et de développer l’esprit d’initiative personnelle.
  • Développer les capacités humaines permettant d’assurer la meilleure protection possible des cultures, leur rendement par de nouvelles méthodes et traitements, à améliorer la qualité et la résistance des espèces végétales cultivées.
  • Intervenir dans l’aménagement rural, le développement de la protection de la nature et des forêts.
  • Développer les bases d’intégration des connaissances pour l’ingénieur pour qu’il puisse être capable d’aborder les problèmes dans leur globalité, prenant en compte toutes les contraintes, qu’elles soient techniques, économiques, humaines ou financières.
  • Assurer une formation de l’ingénieur au management et à la planification
Compétences à acquérir

A sa sortie, l’ingénieur sera un expert en Protection des Plantes, Il doit maitriser aussi les techniques Horticoles. Cette expertise est acquise avec d’autres compétences relatives au respect de l’environnement, à la question de développement durable, à la notion de qualité, sécurité alimentaire et préservation de la biodiversité

En outre, la formation pluridisciplinaire de l’ingénieur horticole (agronomie générale, hydraulique, sciences exactes ; mathématique, physique et chimie, et toute une panoplie d’éléments de cours) lui permet d’avoir un large éventail d’action sur le terrain

2. Pré-requis pédagogiques

Tous les enseignements dispensés en cycle préparatoire sont requis pour accéder en première année ingénieur.

3. Stages
  • Stages pratiques en 1ère année : ont pour but de faire découvrir au futur ingénieur le monde de l’horticulture
    • Stage professionnalisant I en S1 : Stage d’initiation en horticulture, en cultures maraichères
    • Stage professionnalisant II en S2 : Stage d’initiation en Arboriculture fruitières et Cultures ornementales.
  • Stages de maitrise en 2ème année CI : ont pour but de mettre en pratique les outils théoriques et méthodologiques acquis durant la formation et d’éclairer les étudiants sur leur futur choix professionnel.
    • Stage professionnalisant III en S3 : Application des processus de production, en particulier les techniques de préparation du sol, de plantation, d’irrigation, de fertilisation, et de gestion des abris serres ou autres
    • Stage professionnalisant IV en S4 : Maitrise et application des processus de protection phytosanitaire, de post récolte, de conditionnement en unité horticole
Débouchés

Les ingénieurs formés dans cette filière ont pour vocation à occuper des emplois de nature scientifique, technique, économique, administrative et pédagogique, tant à l’échelle nationale qu’internationale. Ayant suivi un cursus professionnalisant, ils sont préparés à l’insertion dans le secteur privé ou le secteur public. Ils interviennent plus particulièrement en matière d’économie agricole et agroalimentaire, d’environnement, de qualité et de protection des végétaux, de diffusion des sciences et techniques agronomiques et d’expérimentation, de formation technologique et professionnelle.

En effet, les lauréats de cette filière sont aptes à exercer dans différents secteurs d’activités notamment :

  • La gestion de la qualité dans une station de conditionnement des fruits et légumes
  • La gestion des exploitations agricoles, société agroalimentaire, pépinière, coopérative agricole.
  • La gestion de tous les aspects phytosanitaires dans les grands domaines et entreprises agricoles.
  • Les sociétés de service (bureaux d’études et conseils, organismes d’accompagnement, banques, groupements d’exportation, parcs et zones protégées…),
  • Les services et organismes publics et semi-publics
  • Les organismes financiers tels que les banques
  • Les organisations professionnelles (associations de producteurs, chambres d’agriculture, coopératives…)
  • Le contrôle, l’inspection ou le conseil phytosanitaire.
  • Expert assermenté auprès des tribunaux commerciaux
  • Cadre en Marketing des pesticides
  • Les institutions de recherche et de formation (écoles, universités, instituts de formation technique, organismes et stations de recherche)
  • Inscription du Doctorat